Accueil Carte du Monde Armoirie du Monténégro

La péninsule de Lustica

Le Tour du Monde en 80 ans - GBrisse

Errance et découvertes sur la péninsule de Lustica

La péninsule de Lustica est cette petite étendue de terre qui sépare les Bouches de Kotor de la mer adriatique. On n'y trouve pas de grande ville phare du Monténégro ni de grand complexe hôtelier (pour le moment). On y trouve en revanche quelques petits villages de pêcheurs face à la mer, un paysage encore sauvage, une nature dense et une atmosphère légère.

Nous avons voulu nous enfoncer dans la péninsule de Lustica le temps d'une après-midi, sans brut précis, juste une balade en voiture pour glaner quelques photos et pourquoi pas avoir quelques surprises... Et des surprises, nous en avons eu.
La première surprise se situe sur la côte est de la péninsule de Lustica face aux rives de Tivat. Il s'agit de l'île Notre-Dame-de-la-Miséricorde. Ce tout petit bout d'île, serein et apaisant rien qu'à le regarder, sur lequel a été dressé une église, n'est pas sans rappeler l'île Notre-Dame-du-Rocher de Perast.
En longeant encore un peu la côte, nous sommes tombés sur Bjelila, un ravissant petit village de pêcheurs comportant tout juste quelques maisons de pierre construites les pieds dans l'eau. Nous nous y sommes posés quelques instants, admirant la vue sur la baie et caressant les chats qui se promènent librement comme partout au Monténégro.
A la pointe de la péninsule de Lustica, un autre petit village de pêcheurs, celui de Rose, se dresse face à Herceg Novi. Le temps semble s'être arrêté à Rose. La balade entre les maisons de pierre aux volets colorés et le petit port y est paisible et romantique.

Ce qui a été moins formidable en revanche, ce fût le retour... Après avoir profité d'un magnifique coucher de soleil au-dessus de la mer adriatique, il nous a fallu retourner dans notre petit appartement de Dobrota. Par définition, après un coucher de soleil, il fait noir. Si on ajoute à ça le fait qu'au Monténégro aucune route n'est nommée et que les panneaux directionnels sont quasi-inexistants, autant vous dire que la traversée de la péninsule de Lustica par la côte ouest fût... très longue ! J'ai oublié de préciser qu'il n'y a pas d'éclairage public non plus... C'était un peu comme sortir d'un labyrinthe les yeux bandés...

En résumé, la péninsule de Lustica est une agréable balade à réaliser. On y trouve un côté romantique et paisible, loin de l'agitation relative des autres destinations. N'hésitez pas à y consacrer une grosse demi-journée. Vous pourrez alors certainement profitez aussi des plages de la côte ouest et rentrer avant la tombée de la nuit ! Regardez la galerie-photos tranquillement, prenez votre temps et imprégnez-vous de la sérénité qui - je l'espère - s'en dégage. N'oubliez pas de laisser vos impressions en bas de page !

Quelques info en vrac :

La minuscule île Notre-Dame-de-la-miséricorde (gospa od Milosti) était la résidence des évêques et accueille aujourd'hui un monastère et une statue en bois de la Vierge à laquelle on attribue des pouvoirs miraculeux.

Située mer adriatique, à l'entrée des Bouches de Kotor, l'île de Mamula est une île circulaire tirant son nom du général autrichien qui l'a fortifiée au milieu du XIXe siècle : Lazar Mamula. Pendant la seconde guerre mondiale, l'Italie de Mussolini transforme l'île en prison qui verra passer près de 2000 détenus. 130 d'entre eux mourront sous la torture ou de privations. Cette île isolée, abandonnée mais chargée d'histoire, fait le bonheur des touristes voulant fouler tranquillement ses ruines et se prélasser sur sa plage. Depuis 2016, un projet de complexe hôtelier indigne une partie de la population, notamment les familles de détenus et de victimes.

Liens utiles :


Réservez vos activités avec Civitatis :