Accueil Carte du Monde Armoirie de France

Laon

Le Tour du Monde en 80 ans - GBrisse

Un week-end entre amis à Laon

Chaque année, avec deux de mes amis, nous nous faisons un week-end "entre hommes" ! Sans femme, ni enfant ! Après Paris, Bruxelles et Le Touquet, c'est sans raison connue que l'Organisateur du week-end de 2012 a retenu la destination de Laon !

Je dois avouer avoir émis quelques doutes sur l'idée, mais ne connaissant pas le département de l'Aisne et n'ayant jamais même entendu parler de Laon à part quelques vieux souvenirs de mes cours d'Histoire, j'avais tout à découvrir...

Préfecture de l'Aisne, ville administrative, Laon est complètement vide de vie le week-end ! Presque effrayante... Mais Laon possède toutefois de belles curiosités comme sa cathédrale décorée de bœufs au sommet et un rhinocéros en guise de gargouille, sa chapelle des templiers et le musée d'art et d'histoire partageant la même court, ses souterrains sous l'ancienne citadelle (la visite guidée vaut vraiment le coup !), et bien-sûr dans ses environs, le Chemin des Dames et la Caverne du Dragon qui rappellent les terribles combats de la guerre 14-18...

En bref, malgré une première impression plutôt froide, il y a de quoi passer un week-end riche en Histoire à Laon.

Ne partez pas sans lui !
Guide du Routard Picardie 2016/2017
Retrouvez ici mes livres et guides de voyages

Quelques info en vrac :

Les deux tours de la façade ouest de la cathédrale sont ornées de 16 statues de bœufsgrandeur nature. Elles font référence à une légende, selon laquelle le bœuf chargé de monter au sommet de l'"acropole" de Laon les matériaux nécessaires à la construction de la cathédrale, épuisé de cette montée, aurait été remplacé par un bœuf miraculeusement apparu. En réalité, ils sont sans doute un simple hommage aux bêtes qui ont amené les pierres jusqu’au chantier. On notera aussi la présence originale d'un hippopotame et un rhinocéros en guise de gargouilles !

La chapelle des templiers est l'une des traces de l'implantation de l'Ordre des Chevaliers du Temple dans le Laonnois. Elle fut bâtie vers 1140. Son plan centré octogonal rappelle le Saint-Sépulcre de Jérusalem.

Le Chemin des Dames fut baptisé ainsi à la fin du XVIIIe siècle car il s'agissait alors d'un petit chemin, peu carrossable, emprunté entre 1776 et 1789 par Adélaïde et Victoire, filles du roi Louis XV, également appelées "Dames de France" qui, venant de Paris, se rendaient fréquemment au château de La Bove. La réputation tragique du Chemin des Dames vient de l'offensive dirigée par le général Nivelle durant le printemps 1917 qui s'avéra être un lourd échec et une tuerie causant au moins 200.000 morts côté français en seulement 2 mois.

Blason de Laon